Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/07/2019

Imaginaire, émotion, pensée (Jeanne BENAMEUR) Extrait

 

… Un bon texte s'inscrit en nous, nous marque et continue à œuvrer en nous. Et pourtant nous n'avons pas quitté notre fauteuil.

 

Ce que nous éprouvons alors, ce prodige, nous le devons à l'imaginaire.

 

Nous détenons cette capacité extraordinaire et ce n'est pas juste, comme on voudrait nous le faire croire trop souvent, de quoi s'amuser pour qui s'ennuie et ne peut pas réfléchir sérieusement au monde. Non, l'imaginaire est une véritable puissance de l'être humain. Invisible, secrète, elle œuvre à l'intérieur de chacun de nous. C'est l'imaginaire qui nous permet de vivre véritablement ce que nous ne vivons pas réellement. Oui, nous éprouvons véritablement, joie, terreur, tristesse, rage ou extase. C'est notre corps tout entier qui vibre à la lecture, même si personne ne le voit. Cela se passe à l'intérieur de nous. Les mots, silencieusement, font image.

 

Nous quittons alors l'obscénité, au sens premier du terme, du spectacle qu'on nous sert via des médias qui en font leur fonds de commerce. Nous quittons le monde de l'exhibition. Nous entrons dans l'intime. L'intime de notre être, là où est notre chance de faire véritablement route humaine car la vérité de ce que nous éprouvons nous ouvre des territoires encore inexplorés à l'intérieur de nous-mêmes. Nous osons éprouver dans la durée et l'intensité les émotions les plus éloignées de nos vies réelles. Nous découvrons. Et nous pouvons ressentir ce que ressent un vieil homme dans la steppe ou une petite fille débarquée d'un bateau bondé sur une plage inconnue, peu importent notre âge, notre sexuation et notre lieu de naissance, nous multiplions nos vies. Nous créons des images à partir des mots et ces images sont les nôtres. Nous agissons. Loin de la place assignée de spectateurs, nous devenons visionnaires. Spectacle et vision ne sont pas les mêmes choses et ne nous mettent pas en mouvement intérieur de la même façon. Dans l'acte visionnaire, nous sommes créateurs et cela change tout.

 

Nous pouvons alors explorer, au plus profond de nous, ce qui nous fait humain. Nous pouvons atteindre ces zones obscures qui sont à l'intérieur de chacun de nous. Par l'imaginaire nous pénétrons ce qui rend le monde complexe. Nous en prenons le temps. Car il n'y pas d’un côté les barbares et de l'autre ceux qui seraient bons et pacifiques. Nous portons tous en nous les ténèbres les plus denses et la lumière la plus éclatante. Lorsque je regarde, en tant que spectatrice, les nouvelles d'un monde barbare, je me demande toujours quel est le barbare en moi qui regarde. Par l'imaginaire, je peux me mettre à la place de. Je quitte ma seule existence pour pénétrer, par ce que j'éprouve grâce à l'acte d'imaginer, d'autres vies, d'autres situations et je peux changer mon point de vue, me décaler un peu, voir les choses autrement. C'est cela qui est civilisateur, car par l'imaginaire je peux tenter de comprendre, en éprouvant dans mon propre corps ce que d'autres ont éprouvé. Nul doute que l'être qui conduit un autre être à la chambre à gaz se refuse à imaginer quoi que ce soit. Le pouvoir d'une idéologie peut s'attaquer à cette part humaine ou tenter de la manipuler. L'histoire est là pour nous le rappeler.

 

Par l'imaginaire, je peux aussi bien explorer la place du bourreau que celle de la victime, c’est cela aussi être humain et accepter de savoir qu'un être humain c'est tout cela, y compris l’abject. Connaître permet de quitter le monde binaire du «moi d'un côté et les autres, monstrueux, de l’autre». C'est comprendre qu'à l'intérieur de soi il y a tout, ce qu'on appelle couramment le bien et ce qu'on appelle le mal. C'est plus difficile. Mais c'est la seule façon de pouvoir véritablement penser le monde. Et de pouvoir combattre.

 

Apulée-2_de-l-imaginaire-et-des-pouvoirs_couv-2017.jpgExtrait de IMAGINAIRE, ÉMOTION, PENSÉE.

 

Titre : Apulée #2 : De l’imaginaire et des pouvoirs.

Type de document : texte imprimé

Auteurs : (Hubert Haddad) *Collectif

Éditeur : Paris (France) : Zulma

Année de publication : 2017

ISBN/ISSN/EAN : 978-2-84304-797-8

 

Pages 234-235

 

Voir : http://www.zulma.fr/livre-apulee-2-de-limaginaire-et-des-pouvoirs-572147.html

 

 

Écrire un commentaire